188Le soldat inconnu
Alors que l'heure est déjà à la distribution des postes côté UMP, on ne sait toujours pas qui serait l'adjoint à la culture de Christian Estrosi. André Barthe a d'abord cru qu'il serait une nouvelle fois récompensé de sa trahison. Il n'en sera rien. On a en début de campagne parlé de Georges-Marc Benamou, le conseiller de Nicolas Sarkozy, mais l'Elysée, et Benamou en particulier, sont devenus moins désirables l'hiver venu. Les noms de Raoul Mille et de Didier Van Cauwelaert ont également été évoqués, sans trop de conviction. Quant à Muriel Marland-Militello, qui tenait la corde, une rumeur persistante, dont nous nous sommes fait l'écho, la dit répudiée...
En tout cas, les mauvaises langues ont déjà leur favorite pour la présidence de la commission des marchés publics. Il s'agit de Sandine Filipinni... représentante des non-voyants!

Le Judas inconnu
La vacance du poste d'adjoint à la culture a relancé les spéculations sur une éventuelle ouverture à la gauche. Mais les socialistes niçois ont eu moins le temps de prendre gout aux dorures du pouvoir que leurs camarades parisiens et jusqu'à présent, aucun n'a cédé aux sirènes estrosistes. Hormis Marc Benveniste, un ancien membre du PS qui est devenu un des 5 adhérents de la gauche moderne du sarko-blairiste Jean-Marie Bockel. Ca fait maigre comme prise de guerre. Du coup, on cherche dans le monde syndical. Michel Otto-Bruc, le représentant CGT des traminots est activement courtisé et il s'est rendu à plusieurs conventions thématiques de l'UMP. Et évidemment, Christian Estrosi en a fait des tartines sur sa présence. Mais le camarade Otto-Bruc jure ses grands dieux qu'il n'atterrira pas sur la liste UMP.
Les paris sont ouverts...

Les débatteurs sont connus
Après moult tergiversations, le débat de i-Télévision de jeudi ne devrait finalement opposer que le candidat UMP, Christian Estrosi et le leader de la gauche Patrick Allemand. Jacques Peyrat, à qui il avait été proposé, d'intervenir durant 10 minutes après le débat, a refusé d'user de ce temps de parole. Le vieux lion est furibard. Et nul doute qu'il ne restera pas silencieux face au refus d'Estrosi de débattre avec lui.